Selection d’airs d’opéra pour ténors

Je vais placer ici ma sélection d'air d'opéra pour ténor trouvée sur youtube.

Commençons par Roberto Alagna, mon maître à chanter, alias mon coiffeur selon mes intimes.
Je ne trouve pas qu'il ait la plus belle voix mais c'est celui qui a, selon mon prof, la meilleure technique, la même que celle de Luciano, il n'y a pas de secret.
Un souffle bien maitrisé donnant de beaux legatos et belles tenues de note mettant en évidence un superbe vibrato. Une technique qui mariée à sa générosité (aspect positif de ce que l'on peut parfois voir comme du cabotinage) m'a conquis avec le temps.

Le voici dans Carmen. Je l'ai vu à Berlin et trouve qu'il va bien dans le rôle. Il joue un Don José pleutre au sang chaud, tantôt fils à maman, tantôt amoureux fou, attachant par ses contradictions. Remarquez le diminuendo sur "de cette odeur je m'enivrais" : c'est cela la maîtise.


"La fleur que tu m'avais jetée", Carmen, Bizet.

Ensuite dans la forza del destino. Sa voix change avec le temps. Elle passe parfois par quelques fatigues et assombrissement. On sent qu'il cherche ici plus de rondeur pour moins de tranchant. Il faut ajouter qu'il se donne entièrement lors de ses concerts. J'ai eu la chance d'être au concert reprenant les thèmes de Roméo et Juliette donné au Bozar de Bruxelles : c'était cohérent et il y eut de vrais moments d'apesanteur comme lors de sa version a capella de la malageña. Et comment ne pas être touché par les 8 rappels donnés de bon coeur sans presque avoir eu à les demander ! Magique !


"La vita e inferno all'infelice", La forza del destino, Verdi.

Pour ce qui est du tranchant, il suffit de remonter un peu le temps :


"La donna e mobile", Rigoletto, Verdi.

Mais le rôle que je lui préfère c'est encore le Roméo de Gounod. On profite de sa diction et de ce costume kitch qui lui va à ravir. "A la porte des cieux et mourir".


"Salut! Tombeau sombre et silencieux!", Roméo et Juliette, Gounod. (1994)

Villazon. Un cas unique. Voici enfin un vrai acteur. Certains diront : parfois au détriment de la technique. On le retrouve souvent dans des productions plus contemporaines. Ce qui n'est pas désagréable. La version de la Traviata de Netrebko et Villazón est magnifique : sobriété du décor, choeurs mis en scène et chanteurs crédibles!


"Un di felice" La traviata, Verdi. (Salzburg 2005)

Un petit bijou de fraicheur :


"La Danza", Rossini

Pour compléter le tableau, on le voit ici en répétition dans le travail de l'air de Lensky. Difficulté du russe et souhait d'appropriation de l'air. Passion, simplicité et amusement font bon ménage.


Lensky aria, Eugene Oneguin, Tchaikovsky.

Enfin la première partie du final de Lucia di Lammermoor:


"Tombe degli Avi miei", Lucia di Lammermoor, Donizetti

Jonas Kaufmann, mon maître en émotion. Il a l'intelligence du chant. Son interprétation de Werther à Paris a mis toutes les autres versions au placard. Depuis, il fallait que je le voie, ce qui fut fait à Prague en Janvier dans une sélection de quelques classiques de Verdi, Puccini, Massenet… Une voix effectivement grandiose mais un concert un peu trop carré et découpé où l'émotion a du mal à naître. Contrairement à Roberto Alagna, il semble mieux dans une production d'opéra qu'en concert solo.


"Oh, nature!", Werther, Massenet

Le voici dans du pur lyrisme : Tosca.

Enfin dans Pagliacci, le premier opéra que j'ai vu en vrai. Un déclic !


"Vesti la giubba", Pagliacci, Leoncavallo

Il a tout du ténor dramatique. Il faut que j'aille le voir dans un Wagner.
Le voici dans ses débuts dans Lohengrin. 14000 personnes retenaient leur souffle face à l'écran géant placé face au Bayerische Staatsoper de Munich.


Gralserzählung, Lohengrin, Richard Wagner

Ce type de voix claire mais avec de la profondeur je l'avais trouvée avant chez Corelli. Mais hélas celui-ci n'étant plus, pas d'espoir de l'entendre en concert. Pour ce qui est de Kaufmann, j'espère bien pouvoir le voir dans Werther, Parsifal, Carmen !

Pour ce qui est de Franco Corelli, peu de bons enregistrements vidéo hélas. Ou alors des playbacks comme ici dans Turandot :


"Non piangere Liu", Turandot, Puccini

Voici un des rares concerts filmé dans ses belles années : La forza del destino. A comparer avec la version d'Alagna ci-dessus.


"La vita e inferno all'infelice", La forza del destino, Verdi

Il reste quelques enregistrements faits dans les débuts de la télé comme celui-ci mais sinon, nombres d'autres vidéos ont été filmées dans les années 70, alors que sa voix avait perdu de sont soutient.


Addio Alla Madre, Cavalleria Rusticana, Mascagni (1961)

Pour compléter ce panorama, j'aimerais revenir sur Carmen et son final mais cette fois avec José Carreras. C'est pour moins un des plus beaux finaux. Dramatique à souhait. La puissance dans l'exécution de José Carreras appuie justement celle de l'orchestration. C'est "légèrement" poussé mais il a deux jours pour se remettre après.


"C'est toi ? C'est moi !", Carmen, Bizet

Je ne résiste à l'envie de le montrer dans un air en espagnol. Voici Granada.

Placido Domingo :


"Niun mi tema", Othello, Verdi.


No puede Ser

Carlo Bergonzi

"Oh paradiso", L'Africaine, Meyerbeer's

"Una furtiva Lagrima", L'elixir d'amour, Donizetti

Bonissolli, vous connaissez ? Un ténor dans toute son ampleur, torse bombé, sautillement final, tout y est. Néanmoins, voici un des "di quella pira" des plus spectaculaires. Lorsque le talent dépasse de peu le cabotinage.


"Di quella pira", Il trovatore, Verdi.

Terminons par la crème de la crème, nessun dorma par monsieur nessun dorma : Luciano Pavarotti.
Terminer une session de youtube-opéra par ce morceau nettoie les oreilles et met les pendules à l'heure.
Chacun sa spécialité et, même s'il la sienne n'est pas toujours l'émotion, il faut reconnaître qu'il s'est attribué ce morceau comme personne.


"Nessun dorma", turandot, puccini

Il existe d'autres versions mais celle-ci montre le maître en gros plan (et non l'inverse) sur le "vincerò" final pendant 15 secondes. Les jugulaires sont à deux doigts de péter.I will place here youtube links of my selection of tenor arias.
Send me new one to update my selection.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>